Ce site n’est plus consacré au Comité de Jumelage, mais ...

Accueil du site > Ville de Ryazan > Histoire de Ryazan > Célébrités nées à Ryazan > TSIOLKOVSKI Constantin : pionnier de la conquête spatiale

TSIOLKOVSKI Constantin : pionnier de la conquête spatiale

2007

Constantin Edouardovitch TSIOLKOVSKI (Константин Эдуардович Циолковский) naît le 5 septembre 1857 à Izhevskoïe, dans la région de Ryazan. Le 19 septembre 1935, à l’âge de 78 ans, il s’éteint à Kalouga parmi les siens.


Grâce à son goût pour les études, son père l’envoie étudier à Moscou. En 1882, il est nommé professeur au collège de Borovsk dans le gouvernement de Kalouga.

Dans son ouvrage théorique "L’exploration de l’espace cosmique par des engins à réaction" (1903), il soutient que seule une fusée à propergols liquides (hydrogène/oxygène) serait assez puissante pour se libérer de l’attraction terrestre et atteindre les autres planètes.

Il écrit la loi fondamentale du rapport de masse impliquant le découpage en plusieurs tronçons des fusées, calcule et dessine une chambre de combustion à refroidissement pour deux combustibles, devenant un véritable visionnaire de l’astronautique. Cependant, enseignant pauvre et sans véritable soutien, il n’aura jamais les moyens financiers d’être un expérimentateur.

"Un habitacle de fusée" Musée Tsiolkovski à Ryazan

Il écrira deux romans de science-fiction pour tenter de répandre ses idées : "Rêves de la Terre et du Ciel" (1895), et "Au-delà de la Terre" (1920).

Il est considéré comme le père de l’astronautique moderne.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette